Menu
Point Immobilier : Le Pays-Haut

Point Immobilier : Le Pays-Haut

Actualités locales

Vendredi 19 novembre 2021
Par Maître Ricardo PACHECO

L'immobilier déchaîne les passions en toutes circonstances. Que les prix soient au plus haut ou au plus bas, vous trouverez toujours des analyses et projections s'appuyant sur des statistiques plus au moins complètes.

Si les chiffres sur l'ensemble du territoire et sur les grandes villes donnent une belle vision d'ensemble, certains secteurs ont des particularités qui échappent à de nombreux acteurs du secteur, mais pas à votre notaire. 

Le Pays-Haut fait partie de ces territoires qui gardent les stigmates d'un ancien passé glorieux, attrayant, riche, du plein emploi et des avancées sociales. Avec la fermeture de toutes les usines sidérurgiques et des hauts fourneaux, le déclin économique et démographique était inévitable.

Et pourtant...

Sur les douze derniers mois, le bassin de Longwy a connu une hausse de 9% des prix des maisons anciennes et de plus de 14% pour les appartements anciens. Certaines villes ont même connu des hausses supérieures à 16% pour les maisons anciennes.

 

Comment expliquer cette évolution et l'attrait toujours croissant pour les communes du Pays-Haut ?

Cette hausse qui n'est ni nouvelle ni soudaine, s'explique en partie par la situation géographique. Désormais ce n'est plus la « Minette » qui est recherchée, mais les opportunités d'emploi, de salaire, de régime fiscal et social, réservées aux travailleurs frontaliers.

Le Luxembourg attirait fin 2020 près de 200.000 travailleurs frontaliers, dont la moitié en provenance de France. Pour le Pays-Haut, plus de 70% des actifs sont employés au Luxembourg.

C'est bien cette attractivité économique luxembourgeoise qui constitue toute la particularité du Pays-Haut, mais qui est aussi la source de l'augmentation constante du coût du foncier.

 

Il faut comprendre que le foncier luxembourgeois et le foncier français sont intimement liés.

Sur la même période le prix/m² luxembourgeois augmente de 19% (7,145€/m²) pour les appartements et de plus de 11% ( 6137€/m²) tous biens confondus. 

A titre de comparaison, le prix/m² pour un appartement à Longwy est de 1.590 € et de 1.475 € / m² pour une maison ancienne sur Villerupt.

Cette disparité du coût du foncier a entraîné ces dernières années un report des acquisitions du marché luxembourgeois sur le marché français du Pays-Haut.

En jugeant qu'il s'agissait d'une zone stratégique, une partie du Pays-Haut a été inclus dans le périmètre d'une Opération d'Intérêt National (OIN) par l'Etat français, afin de reconvertir et développer le territoire.

Un des objectifs de cette OIN est de renforcer l'attractivité et de présenter une offre économique nouvelle complémentaire à l'attractivité luxembourgeoise avec un aménagement durable et innovant, devant aboutir à la construction de 8.300 nouveaux logements.

Toutes les projections tablant sur une augmentation du nombre de frontaliers pour les années à venir, l'évolution à la hausse ou à la baisse des prix de l'immobilier dans le Pays-Haut sera directement liée à l'activité économique luxembourgeoise.

« Retour à la liste des actualités